Make your own free website on Tripod.com

EMPATHIE ET INTUITION EN FORMATION A DISTANCE

EMPATHIE ET CARL ROGERS
page principale
NOTRE SONDAGE SUR L'EMPATHIE
ENSEIGNER L'EMPATHIE
L'EMPATHIE JEAN DECETY
communique de presse
EMPATHIE ET CARL ROGERS
Qui est Empathie et Intuition?
Me contacter
test teluq intelligences multiples
Livre Empathie et intuition

emphatie_et__03267.gif

UNE  SESSION  DE  THERAPIE  EN  LIGNE  AVEC  CARL ROGERS

rogers.jpg

LES DEUX FACETTES DE L'EMPATHIE

Éprouver de l'empathie

 

Pour avoir accès au cadre de référence interne, aux pensées intimes, aux raisonnements qui en découlent ainsi qu'au vécu qui leur est associé, il est nécessaire de créer un climat de confiance et de faciliter l'expression du patient. Il est également nécessaire de pouvoir offrir une bonne écoute, d’éviter de générer soi-même des obstacles à la communication, de bien observer les attitudes, de s'appuyer sur son expérience et ses connaissances préalables du dossier et du patient. Il faut aussi avoir un peu d'intuition afin de percevoir et de reconnaître les indices verbaux et non-verbaux suggérant des états émotionnels. Là, il est indispensable de savoir déceler et de pouvoir gérer les incongruences entre les paroles exprimées et les comportements affichés. Par exemple, quand un patient qui dit « tout va bien » d'une voix tremblotante et avec attitude crispée.

L'imagination et la capacité à se projeter dans la situation du patient sont des éléments clés pour mieux comprendre ce que pense, ressent et fait le patient. Toutefois, cette compréhension ne serait en aucune façon empathique selon la définition de Rogers, si le thérapeute venait à partager le même point de vue, à avoir les mêmes émotions et à adopter les mêmes comportements que le patient. En effet, comment apporter confiance et espoir si le thérapeute lui-même éprouve impuissance et désespoir dans une situation similaire ? Pour apporter l'espoir le thérapeute lui-même doit avoir un point de vue aidant qu'il aura construit en s'appuyant sur ses connaissances, son expérience et sa maturité. Éprouver une compréhension empathique en se mettant à la place de l'autre nécessite comme le précise Rogers, de faire comme si on était dans la même situation tout en conservant un regard différent.

Exprimer l'empathie

 

Faire l'expérience d'une compréhension empathique influence nécessairement le comportement du thérapeute, en particulier en l'éloignant de la tentation de porter un jugement. Pourtant, le degré d'empathie perçue par le patient ainsi que l'impact sur son comportement et la relation dépendent de la capacité du thérapeute à en rendre compte au patient. Le thérapeute dispose essentiellement de deux façons d’exprimer de l'empathie : soit en exprimant directement sa compréhension, soit en reflétant pensées et émotions sans porter de jugement. Il peut s'avérer nécessaire de prendre en compte des spécificités culturelles du patient dans la manière d'exprimer ou de refléter. Parfois, certaines façons d'exprimer de la compréhension peuvent même, selon les patients, susciter de la résistance. Ainsi, utilisant avec un patient l'expression commune « j'imagine à quel point cela a dû être éprouvant pour vous  », celui-ci me rétorqua : « non, ça vous ne pouvez pas l'imaginer, vous n’étiez pas à ma place !». L’utilisation de reflets empathiques, en particulier la paraphrase, permet de faire passer un message de compréhension sans faire référence à soi-même. Avec mon patient, il aurait été sans doute plus « empathique » de dire : « vous avez traversé une épreuve particulièrement éprouvante ».

 

EN  REALITE  LA  THERAPEUTE SE  NOMME ELIZA!  Ce  logiciel  inspirer  de  l'approche  de  Rogers,  vous  donne  une  idee  d'une  rencontre  therapeutique  axe  sur  l'empathie!

Pour experimenter une approche therapeuthique a la facon de Carl Rogers, clicker sur le lien

lucy_psychbooth.jpg

Carl Rogers définit ainsi l'empathie : « …être empathique consiste à percevoir avec justesse le cadre de référence interne de son interlocuteur ainsi que les raisonnements et émotions qui en résultent... C'est-à-dire capter la souffrance ou le plaisir tels qu'ils sont vécus par l'interlocuteur, en percevoir les causes de la même façon que lui... » Vue sous cet angle, l'empathie peut se concevoir comme une compétence interpersonnelle nécessitant un ensemble d'aptitudes intrapersonnelles. Certaines de ces compétences vont permettre d’être en empathie, d’autres de savoir l’exprimer avec justesse et de manière opportune. Ces deux temps sont nécessaires et indissociables. C’est en effet l’expression sincère de l’empathie qui a une efficacité thérapeutique.

Parler à une oreille qui offre une bonne écoute mais qui ne dit rien peut être déroutant pour le patient. Il en est de même lorsqu’un interlocuteur exprime de l’empathie sans être sincère.

 

addesign.gif


Visit QUEBEC-FORMATION-DISTANCE

DISTANCEQUEBEC@AOL.COM

website design